Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juin 2010 3 30 /06 /juin /2010 11:58
  A Séoul, un monstre surgit du fleuve, dévorent des passants et enlève une fille, sa famille va tout faire pour la récupérer

 En premier lieu, il me paraît bon de vous prévenir, que ne connaissant le film que de part l'affiche, je me suis tracé le scénario à l'avance dans ma tête, et me suis dit, " Un film de monstre, un autre, ah, un des meilleurs films asiatiques de ces 20 dernières années ? Pourquoi pas... " A ma grande surprise ce n'est pas un film de monstre que j'ai vu, mais plutôt un film engagé, d'un réalisateur très doué. The Host n'est en aucun cas un film d'horreur, sauf si l'horreur peut se ramener à la nature égoïste de l'homme, The Host est davantage un message d'alerte, dans un monde qui tourne trop vite, qui nourrit d'incompréhension, ne prend plus la peine d'écouter chacun, un monde asservit par ses créations technologiques, un monde gâté qui gâche et ne partage pas, un monde où seul l'apparence compte.
 Le film est un condensé des toutes les ignominies commises par l'homme et le monstre n'est qu'une des multiples créations de l'homme, il apparaît comme la pire, puisque dangereux dans l'immédiat, ceci est amorcé dans le film par deux scènes d'introduction magistrales. Si c'est le monstre qui devrait effrayer le plus dans un film classique, ici le monstre est un intermédiaire qui renvoi directement à l'homme afin de montrer que le véritable danger pour l'Homme c'est l'Homme. Le réalisateur s'amuse avec diverses scènes citadines à nous montrer la bêtise et la cupidité humaines, des scènes à la fois hilarantes mais extrêmement corrosives et agressives qui peuvent, et c'est le but, dégoûter, notamment dans l'hôpital ou encore la scènes de l'arrêt de bus.
 The Host serait donc un mixage habile entre film de monstre, comédie, et drame qui serait le simple reflet d'une société de masse, en proie à des autorités incompétentes et malhonnêtes, où l'intégrité et la solidarité auraient laissé place à l'égoïsme et la cupidité, avec cependant dans cette noirceur un soupçon d'espoir incarné par une famille prête à surmonter les différents pour sauver l'une des leurs, leur échec pourra être interprété en disant que le film n'est pas un message d'alerte, mais une dernier appel signifiant qu'il est déjà trop tard, que l'être humain endoctriné, n'est plus capable d'apprendre de ses erreurs, et n'est plus capable de faire preuve d'humanité.
Byeon Hie-Bong, Song Kang-Ho et Hae-il Park. Océan FilmsSong Kang-Ho et Ah-sung Ko. Océan Films
 The Host, furieux pamphlet dénonçant la société réussit donc par son ton humoristique et corrosif, à faire passer son message, de plus la mise en scène très agréable permet une parfaite adhésion du spectateur. Cependant The Host n'échappe pas, comme tous ( ou presque ) les films de monstres, à un manque de pudeur, qui pourrait accroitre l'intérêt du spectateur. L'explication serait donc toujours la même, le but n'étant pas de divertir et de créer de l'attente chez le spectateur avec une bête mystérieuse, mais plutôt de lui servir les choses comme elles le sont, aussi répugnantes qu'elles le sont, le vrai monstre étant bien entendu, l'Homme.


Partager cet article

Repost 0
Published by BenLCDC - dans Critique
commenter cet article

commentaires

million dollars baby 01/07/2010 12:04

2001 est un choc cinématographique c'est vrai, mais c'est encore plus un choc dans les questions métaphysiques essentielles qu'il aborde, le tout en restant neutre et mystérieux, ce qui à d'ailleurs donné lieu à des centaines d'interprétations à travers le monde.

copa738 30/06/2010 19:07

Oui, 2001 est impressionant, c'est toujours un plaisir de le voir (sa lenteur "monolithique", son discours pessimiste entre la machine et l'homme), une grande leçon de cinéma !

million dollars baby 30/06/2010 17:57

Oui je l'ai vu sur Arte ! Je voulais le voir depuis un moment et c'était l'occasion, oui c'est vrai que cet acteur là est bien dans son rôle, il le vit, dommage que Arte ai passé le film en VF parce que les voix sont assez, voire très ridicule... Sinon là je viens de Regarder 2001 : L'odyssée de l'espace, j'ai pris ma claque cinématographique :O

copa738 30/06/2010 14:09

Très belle analyse. Si je ne me trompe pas, tu l'as vu sur Arte ? Enfin bref, je suis d'accord avec toi mais tu aurai pu parler de cet acteur aux cheveux jaunes si prometteur qui est une vraie révélation.

Zic-mu


 

 

 
 

 

Recherche