Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juillet 2012 4 12 /07 /juillet /2012 19:25

http://media.paperblog.fr/i/566/5665132/critique-cinema-holy-motors-L-EQMw0z.jpeg

Est-il d'action plus difficile que celle d'aller, comme on dit, "Corps et âme" ? Rien n'est plus proche mais différent que le Corps d'une part, et l'Âme de l'autre. Holy Motors qu'on peut aborder d'abord comme une métaphore élégante du métier d'acteur se dérobe rapidement de cette analyse théorique et froide, car, fut-elle pertinente à la lecture du script, elle ne résiste aucunement au passage à l'écran, à l'ampleur visuelle donnée par Carax. Et tout Holy Motors, aussi riche en thèmes soit-il, se résume à cette urgence de vie, de faire vivre; du corps vers l'âme. Devant notre approche rationnelle et habituée — et même quand on parle de science fiction, nous sommes installés dans des poncifs, des repères confortables — Carax propose une dynamique hasardeuse, dont le parcours accidentel témoigne d'une sincérité dans la démarche.

Aussi étourdissante soit-elle, inaccessible peut-être, l'hypnose Holy Motors reste avant tout une ouverture, une sorte de drogue visuelle et sensuelle qui n'admet aucune limite au vertige, ni même celle de la mort car tout cela n'est que du cinéma... Plongée à travers les rêves et les fantasmes, qu'ils soient ceux de Carax lui-même, du cinéma, divinité dont chacun construit la mythologie, Holy Motors affiche ses inspirations et ses modèles par centaines, ses aspirations par milliers comme le reflet d'une vie qui ne peut s'assouvir sous une seule carapace, sous une seule peau, une vie qui brûle trop vivement pour une seule cigarette, qui a trop à voir pour un seul regard.

Un cinéma qui a repris des couilles, et qui les montre (mais vraiment, quoi). Merde à toi, Leos.

4.5étoiles

Partager cet article

Repost 0
Published by Ben - dans Critique
commenter cet article

commentaires

Gabriel 14/07/2012 15:55

J'ai pas du tout trouvé le film aussi intense. Trois-quatre belles scènes, mais le tout est lent, ennuyeux...

Pas de couilles.

Zic-mu


 

 

 
 

 

Recherche