Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 décembre 2011 4 15 /12 /décembre /2011 12:32

ghost-dog-sword.png

Jim Jarmush est marqué d'une sorte de spleen baudelairien à la sauce post-moderne (faut le voir pour le croire). Son Ghost Dog est un film de fin de siècle qui résonne comme un appel lointain, venu du Japon ancien, qui se mêle avec style au milieu urbain des USA. Ce mélange des genres a priori étrange n'est pas nouveau puisqu'il était une sorte de marque de fabrique du Wu Tang Clan dont le membre RZA compose la bande originale du film (coïncidence?). Le film s'amuse de son ambition à rassembler, à mélanger, au moyen de scènes drôles et attendrissantes où dialoguent trois langues différentes qui ne se comprennent pas tout en disant la même chose.


Un reflet loufoque qui cache des réalités plus graves que Jarmush refuse de traiter de manière frontale, préférant une voie plus imagée qui correspond mieux à sa façon de faire, plus efficace finalement. Un samouraï aux États Unis, à la société dite "libre" mais finalement pervertie et corrompu par quelques artefacts futiles, Jarmush oppose une tradition où le respect et les codes éthiques fondaient la cohésion de la société. Vision un peu simpliste mais qui, en refusant une diabolisation malvenue, se fait entendre et donne à penser.


Seulement Jarmush a les défauts de ses qualités, en ce sens qu'en voulant faire de son film un appel universel, il perd en concision et réveille les démons qui emporteront quelques années plus tard son intelligent Broken Flowers dans des déboires insipides. Nuisant à la substance première du film, Jarmush égare sa trame initialement épurée dans des épaisseurs inutiles et handicapantes. On a tout de même envie de le défendre, de retenir ce qu'il y a de bien dans ce Ghost Dog, son humanité et ses élans artistiques, même si on regrette certains écarts naïfs et un scénario quelque peu additif.

3.5étoiles

Partager cet article

Repost 0
Published by Ben - dans Critique
commenter cet article

commentaires

TheDoug 17/09/2012 22:10

Pas mauvais. Je l’ai téléchargé sur http://www.megavod.fr/ il y a quelques mois et je dois avouer que j’ai passé un agréable moment.

bobmorane75 07/02/2012 14:58

J'en avais beaucoup entendu parler de ce film sans l'avoir jamais vu. Ta critique me donne envie de le voir.

Carcharoth 15/12/2011 12:55

Simplement pour préciser, en puriste que le Hahakure (le livre que lit Whitaker) est un recueil des pensées d'un samouraï retiré datant du XVIIème siècle et en aucun cas un code reconnu par tous,
puisque son manuscrit était jaliusement caché par son clan. Le bushido était par contre la base éthique et morale de la caste des guerriers, mais il n'en est pas question ici...

Ben 15/12/2011 13:06



Je ne connaissais pas, j'ai parlé de Rashomon parce qu'il le donne à un mec à un moment !


Merci en tout cas de participer à mon élévation culturelle :)



Zic-mu


 

 

 
 

 

Recherche