Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 avril 2010 1 12 /04 /avril /2010 14:33


Affiche américaine. Warner Bros.The Dark Knight est un film de Christopher Nolan datant de 2008. C'est le deuxième Batman de Nolan, il s'inscrit dans la continuité de Batman Begins.

Synopsis

Le lieutenant Gordon avec l'aide de Batman semble commencer à prendre le pas sur la pègre, cela se confirme avec l'arrivée de Harvey Dent, surnommé " Le Chevalier Blanc " en tant que procureur, tout 3 vont réussir à démanteler en partie la Mafia locale. Mais alors apparaît un danger plus grand, un homme qui ne rêve que de semer le chaos, il se fait appeler : Le Joker.

Avec ce deuxième opus, Nolan assoie encore un peu plus sa marque de fabrique qui s'était manifesté très clairement par une vision très originale du mythe Batman dans le premier film. Passons sur l'utilisation intelligente des caméras IMAX pour ne pas rentrer dans une partie technique qui n'est pas le but de ce papier. La vrai beauté esthétique du film se construit par l'énergie dégagée à chaque plans, Nolan évolue désormais dans un monde qu'il a créé il a donc plus de marge de manœuvre, il peut se concentrer sur la mise en scène ( aspect qui lui faisait un peu défaut dans Batman Begins ), ici que ce soit par le Hold up clairement " Michael Mannesque " ou par une recherche d'une symbolique plus implicite que le premier épisode Nolan réussit à faire de ce film une vrai bombe prête à exploser. Sur le point de vue strictement visuel le challenge est donc brillamment réussi, chaque plan est un délice, chaque scène à son importance.

 Mais également ce Batman révolutionne la façon d'abordée un film de super-héros, il démonte un à un tout les codes des comic's movies mieux et même beaucoup mieux queAffiche teaser américaine. Warner Bros. l'on fait les Spiderman, en ce qui est de la remise en question du statut même de héros, de son importance, oui car ce Bruce Wayne se pose des questions, il pense être arrivée au bout de son œuvre : " I believe in harvey Dent ", c'est un tournant clair ! Un super-héros qui pense que la Justice politique et policière peut se suffire à elle même, Nolan joue au chat et à la souris avec le spectateur car il va démonter cette théorie pour redonner une importance capitale à l' Homme Chauve-Souris dans la dernière ligne droite du film, ainsi il va encore consolider le charisme de Batman.
En plus de magnifié le mythe il y a là une belle interrogation sur le sens de ce qui est juste, une interrogation sur les limites de la loi , peut-on les dépasser si c'est pour faire le bien ( cf. dialogue au restaurant ) ? mais cela amène à un danger, tout les citoyens peuvent être justicier ? ( cf. les nombreux faux batmans ). Des questions qui rentre dans le moule du film pour lui donner un aspect méta-physique, avec des questions fondamentales sur la balance entre le bien et le mal ( cf. " Pile ou face " ). Cependant il ne faut pas s'y tromper ce film n'est pas un récit philosophique dictant le mode de vie à suivre de chacun, il ne s'agit pas d'un pladoyer moralisateur sur la Justice, mais d'un film concret qui va au contact en rejetant le second degré laissant ça à l'imagination et l'interprétation de chacun. 
Un film absolu qui nous tient en haleine de bout en bout, nous qui ,haletant, ne pouvons   " rien faire d'autre que de nous accrocher à la vie " dans un dernier espoir en l'être humain ( cf. scène des bateaux ) détruit parallèlement par la déchéance d' Harvey Dent. Un récit humaniste qui ne croit plus en l'homme, tel est le paradoxe du Chevalier Noir.
Oui ce film là par la consistance de son récit macabre et explosif, fait de Batman, The Dark Knight l'apogée de la saga, mieux l'apogée du film de super Héros, une révolution, un chef d'œuvre.

Logo officiel. Warner Bros.


Partager cet article

Repost 0
Published by BenLCDC - dans Critique
commenter cet article

commentaires

Australian Kangaroos 12/04/2010 14:53

Super film mais bon réserver sur la fin, je préfère Australia..

Zic-mu


 

 

 
 

 

Recherche